Mazda continu sa percée avec le CX-3 à Los Angeles

La popularité des utilitaires sport n’est pas sur le point de s’estomper. On assiste depuis quelques années à l’émergence, ou le retour, c’est selon, des VUS de taille compacts.

Retour aux actualités
Mazda continu sa percée avec le CX-3 à Los Angeles

VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Mazda continu sa percée avec le CX-3 à Los Angeles

La popularité des utilitaires sport n’est pas sur le point de s’estomper. On assiste depuis quelques années à l’émergence, ou le retour, c’est selon, des VUS de taille compacts. De plus en plus en demande ce sera au tour de Mazda de se joindre au circuit avec le dévoilement au Salon de l’auto de Los Angeles du petit CX-3.

De par son nom, on devine assez rapidement qu’il se classe sous ses grands frères les CX-5 et CX-9. Nous parlerons dès lors d’un troisième utilitaire sport dans la gamme de Mazda. Comme on le sait, dès 2016, nous verrons aussi l’introduction de la deuxième génération nord-américaine de la citadine 2. Ce n’est pas le fruit du hasard si les dévoilements se produisent à quelques mois d’intervalle. En effet, c’est la 2 qui sert de fondation pour le CX-3. Il reprendra plusieurs de ses composantes motrices dont la plate-forme qui devrait selon toute vraisemblance être légèrement modifiée pour être en mesure d’accepter un système de traction intégral.

Mécaniquement, on nage dans l’incertitude. Il est clair que l’on récupèrera avec brio la technologie SkyActiv qui prévaut dans tous les plus récents nouveaux du constructeur. Pour le moment, on espère toujours une percée du côté du gazole pour créer un précédent dans le segment. Dans ce cas, on prévoit d’une puissance de 103 chevaux, mais d’un impressionnant 184 lb-pi de couple. Sur un plan plus réaliste, on doit regarder vers le moteur thermique à essence conventionnelle de 1.3 litre. Il s’agit d’un tout nouveau moulin moderne qui intègre la philosophie SkyActiv. Il viendra avec une vélocité de 91 ch et un couple de 89 lb-pi. Avec cette motorisation, on parle possiblement uniquement de la version à traction. Pour l’intégrale, les chances vont dans le sens d’une pige dans le catalogue de la 3. À ce moment, on peut supposer que le L4 2.0 litres de 155 chevaux sera approprié pour la gamme AWD. Concernant les transmissions, deux options viennent de la configuration mécanique de la 2, une manuelle à cinq rapports ou encore l’automatique avec ses six embranchements.

Évidemment, le style est au cœur du développement de l’actuelle génération de Mazda. Kodo, l’âme en mouvement, est typique à l’entreprise. On découvrira des formes proches de la 2. Bien que le chiffre soit différent, on désire maintenir une affiliation forte entre les deux produits. On retrouvera une calandre à cinq pointes ouverte qui s’intègre dans les blocs optiques. On adoptera la nouvelle signature visuelle des DEL en forme de demi-fleur. C’est d’ailleurs sur la 2 que l’on put observer cette récente réalité. Le dévoilement de la Mazda6 aussi à Los Angeles vient conforter cette position esthétique chez Mazda.

Concernant la cabine, on prépare une suite à ce que l’on connaît actuellement dans le reste de la gamme. Nous verrons une planche de bord très épurée avec au sommet un écran flottant qui regroupera l’essentiel des commandes. On proposera une nacelle d’instrumentation de taille compacte, mais avec la possibilité d’une lunette réfléchissant les principales données techniques à la conduite. La plus importante question demeure la tarification. On peut aisément supposer que le CX-3 se situera dans une fourchette de prix allant de 20 000 à 25 000 $ pour la version GT. 

Demande d'information Planifiez un essai routier